Publié le : 27 septembre 20215 mins de lecture

Un camping-car est un véhicule à moteur, aménagé en habitation, qui permet de vivre en nomade durant quelques jours ou plusieurs semaines, en parcourant les routes et en s’endormant dans des endroits différents. Mais pour bien appréhender son voyage et qu’il se déroule en toute quiétude, il ne faut pas oublier d’assurer son véhicule. Voici donc un point sur toutes les garanties nécessaires que vous devrez trouver dans les divers contrats d’assurance qui vous seront proposés.

La responsabilité civile

La responsabilité civile est l’assurance de base et la seule obligatoire que vous devez avoir dans vos contrats d’assurance de camping-car. Appelée également assurance au tiers, elle couvre les dommages que vous pourriez causer à quelqu’un lors d’un accident.

Mais comme un camping-car est un véhicule de grand gabarit, muni de nombreux équipements et biens et dans lequel vous vivez, il est recommandé d’opter pour des garanties supplémentaires en prenant une assurance camping car tous risques. Vous aurez alors des assurances et garanties contre plusieurs autres types de dommages qui peuvent vous concerner.

La garantie sinistres

Il est recommandé de souscrire une assurance camping car ayant une garantie contre les sinistres majeurs tels que les incendies et les vols. Faites alors attention à l’indemnisation proposée pour votre véhicule. Pour une garantie valeur d’achat, votre indemnisation sera le prix d’achat de votre camping-car. Pour une garantie valeur à neuf, votre indemnisation sera le prix constructeur de votre camping-car, ce qui peut s’avérer plus intéressant si vous avez bénéficié de conditions spéciales ou de remises lors de l’acquisition de votre véhicule.

Pensez aussi à vous prémunir pour les sinistres subis lors des voyages. Pour cela, vérifiez que votre contrat d’assurance inclut des services d’assistance, comme l’assistance aux personnes (rapatriement, aide au rééquipement d’urgence en cas de vol de vos effets personnels…) et l’assistance au véhicule (remorquage en cas de panne ou d’accident). Faites attention à l’existence éventuelle d’une clause qui pourrait limiter la zone d’assistance (à 500 kilomètres de votre domicile par exemple) ou indiquer un plafond de remboursement.

Et si vous êtes un grand voyageur, une garantie supplémentaire d’attentat ou de catastrophe naturelle peut être intéressante. Pensez à en vérifier le montant d’indemnisation également.

La garantie équipement et voyage à l’étranger

Certaines assurances proposent une garantie pour le contenu de votre camping-car (mobilier et accessoires) en cas de vol, d’incendie ou d’effraction. À noter que celle-ci ne couvre pas les objets de valeur (comme les bijoux) ni les accessoires personnels (scooter, vélo ou remorque par exemples) qui doivent faire l’objet d’une autre assurance pour vous prémunir de tout dommage à leur encontre. Sachez qu’une protection juridique peut également être utile, si vous avez acheté votre camping-car d’occasion ou si vous prévoyez de le revendre, en cas de litige avec le vendeur ou l’acheteur. Elle peut aussi servir en cas de réparation de votre camping-car.

Concernant vos voyages à l’étranger, votre assureur va définir des zones de circulation dans lesquelles votre assurance camping car sera valable. Indiquées sur votre carte verte, il s’agit en général des pays de l’Union Européenne et de ses voisins limitrophes (Norvège, Andorre, Suisse, etc.). Et la durée de votre couverture sera de 90 jours consécutifs au maximum. Pour étendre la durée des garanties de vos contrats d’assurances (camping-car, mobilier et accessoires) ou vous assurer dans des pays non inclus dans vos contrats, vous devrez souscrire des assurances complémentaires dépendantes des pays concernés.

Pour conclure, n’oubliez pas de vérifier également les franchises (sommes restant à votre charge après un sinistre) proposées par les différents assureurs pour choisir votre assurance. Sachez aussi que si vous louez votre véhicule à un tiers, vous pouvez bénéficier d’une assurance tous risques de courte durée (couvrant le véhicule et son locataire) qui va se substituer à votre contrat de base pendant toute la période de location. Pour terminer, vérifiez aussi les bonus octroyés par l’assureur pour votre fidélité et les frais supplémentaires infligés aux personnes déjà sinistrées. N’hésitez pas à comparer différentes sociétés d’assurance pour faire votre choix !