Achat de groupe électrogène : profiter des conseils d’un expert

groupe électrogène

Certes, les offres en matière de groupe électrogène pullulent. Néanmoins, il est très important de choisir un appareil capable de combler ses besoins pour rentabiliser ses investissements. Mais quels sont les paramètres à vérifier pour faire le bon choix ?

Quelles sont les différentes gammes de groupe électrogène ?

Sur le marché, vous trouverez trois types de groupe électrogène. Les groupes électrogènes diesel sont principalement utilisés dans les chantiers. Ils sont très bruyants, mais également très puissants. Sur le long terme, ce sont les plus économiques. De plus, ils sont très robustes et peuvent convenir à un usage intensif. On peut d’ailleurs distinguer trois types d’alimentation. Les monophasés sont faciles à utiliser, mais la puissance est réduite. En revanche, les triphasés sont réservés aux appareils puissants. Et les mixtes peuvent s’adapter à n’importe quel type d’appareil.

Les groupes électrogènes à essence sont les plus courants. Ils sont monophasés, polyvalents et peuvent convenir à un usage domestique. Que la motorisation soit de 2 ou de 4 temps, la puissance varie entre de 1,5 à 6 KW. Ils ne peuvent donc concurrencer les modèles en diesel. Leurs atouts ? Ils produisent moins de bruit que leur homologue. Pour le démarrage, vous avez le choix entre un appareil équipé d’un démarreur ou d’un lanceur manuel.

Enfin, les groupes électrogènes insonorisés peuvent satisfaire toutes les attentes. La motorisation va de 2 à 4 temps. Il s’agit d’un modèle de groupe électrogène silencieux. Ils sont moins encombrants et faciles à utiliser. Mais la puissance est limitée à 2 KW. Ils sont parfois dotés d’un moteur thermique à essence. C’est l’option à privilégier pour les activités en plein air et les travaux ponctuels à l’extérieur.

Remarque : Il existe également un autre type de groupe moins connu : le groupe électrogène Inverter, un dispositif 4 temps. Il est capable de restituer un courant presque équivalent à celui du réseau EDF.

Mais quels sont les critères de choix d’un groupe électrogène ?

Le choix de la puissance dépend essentiellement des travaux à effectuer. Pour ne pas vous tromper, listez l’ensemble des appareils à relier au groupe en même temps. Le poids est également un élément important. Si envisagez de déplacer fréquemment la machine, mieux vaut se tourner vers un groupe monté sur châssis à roues. Et pour ne pas troubler le voisinage, il est fortement recommandé de se tourner vers un dispositif silencieux. Cela garantira d’ailleurs aux utilisateurs un meilleur confort.

En outre, pour ne pas faire exploser la facture, vérifiez la consommation et la capacité du réservoir. L’autonomie doit être adaptée en fonction de vos besoins. Vous recherchez un modèle pratique ? Misez sur un démarrage électrique. D’autres options peuvent également vous être utiles. Par exemple, les groupes équipés d’un contrôle de température d’huile arrêtent automatiquement le groupe en cas de surchauffe. En revanche, le disjoncteur thermique coupe le courant en cas d’anomalie.

Comment rallonger la durée de vie d’un groupe électrogène ?

Si vous avez un appareil à démarrage électrique, utilisez-le régulièrement pour recharger la batterie. Cela lui garantira une bonne longévité ! Lorsqu’il fonctionne, si vous remarquez des anomalies, éteignez-le et réparez dans l’immédiat tout défaut constaté.

Par ailleurs, respectez minutieusement les consignes du fabricant que ce soit en termes d’entretien ou d’utilisation. D’ailleurs, il est nécessaire de changer régulièrement les filtres et les fluides pour booster la performance de l’appareil et éviter les pannes. De même, procédez au graissage des pièces mobiles à intervalles réguliers. C’est une étape importante pour ne pas endommager le groupe. Et surtout, placez votre générateur électrique dans un endroit sec et propre, loin des sources de chaleur.

Nos idées de road-trip en camping-car
Matelas, sac de couchage : se faire un nid douillet et chaud la nuit